FILEST – POUR LE MEILLEUR ET POUR LES THUNES

Équipé d’un tout nouvel album, « Pour le meilleur et pour les thunes », Filest s’impose comme LA découverte du moment.

Équipé d’un tout nouvel album, « Pour le meilleur et pour les thunes », Filest s’impose comme LA découverte du moment.


Filest est un rappeur parisien qui se caractérise par son parcours atypique. Avant de plonger dans la musique, il travaille comme régisseur et photographe. 

Ces métiers qui semblent éloignés du monde du rap lui permettent déjà de développer un œil artistique et une vision qui poseront les bases de son futur projet. C’est à l’âge de 30 ans que Filest découvre sa passion pour la musique, un tournant décisif dans sa vie.


Musicalement, Filest s’impose comme un kickeur de tout type de prod, de la trap à la drillen passant par le boom bap. Cependant, il ne se limite pas à ces genres et reste constamment à l’affût des dernières nouveautés dans le rap. Sa grande exigence technique se reflète dans sa musique, où chaque détail compte et contribue à la richesse de ses productions.


En seulement trois ans, il réalise déjà cinq projets : Filest est un véritable passionné, fort d’un engagement et d’une productivité hors pair. Il se nourrit de tout ce qui l’inspire dans le rap, que ce soit dans le courant mainstream ou underground. Chaque projet est pour lui une occasion d’explorer de nouveaux horizons et de se réinventer, toujours avec l’objectif de surprendre et de captiver son public.

Zoom sur « Pour le meilleur et pour les thunes »

Cette nouvelle année marque un tournant dans la carrière de Filest avec la sortie de son nouvel album « Pour le meilleur et pour les thunes ». 

Ce projet ambitieux s’articule autour d’une thématique centrale : l’aspiration à être la meilleure version de soi-même tout en trouvant sa place dans la société.
Le titre de l’album joue habilement sur les mots, faisant écho à l’adage « pour le meilleur et pour le pire » utilisé dans les cérémonies de mariage, un thème récurrent et exploré tout au long de l’album.

 Cette approche introspective et sociétale reflète la maturité artistique de Filest et son désir de créer une musique qui résonne aussi bien sur le plan personnel que collectif.


Pour cet opus, l’artiste a collaboré avec 3 beatmakers : DJ Elite, Woosbad, et Wysko. Cette collaboration a permis d’explorer de nouvelles sonorités et de pousser les limites créatives de Filest. La sortie de l’album est accompagnée du clip « Fantômes », un titre phare qui donne le ton de l’ensemble du projet.
Sortie du projet le 23 février

Vidéo clip

Écoutez

Suivre l'artiste

Derniers articles

Kazam – Sometimes

Sometimes signe le retour du producteur Parisien Kazam avec un son plus électronique que jamais, mais toujours tourné vers ses…

Raph Delaé – TEI (Tombé En Image – remix)

TEI est une oasis musicale à l'intersection de chemins qui se croisent : entre l'air chaud du balafon venant du…